*forum porsche généraliste*


    Points de fusion sur la tête du piston et les cordons de feu sur moteur diesel et conséquences

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 127
    Date d'inscription : 29/03/2012

    Points de fusion sur la tête du piston et les cordons de feu sur moteur diesel et conséquences

    Message  Admin le Ven 5 Oct - 23:05


    Like a Star @ heaven Texte de Anthony Lambert de rennsport.forumgratuit.org,copie et rediffusion non autorisée. Like a Star @ heaven

    CONSTATATION

    Le dommage observé ici comprend différentes étapes, depuis de légères
    détériorations du piston jusqu’à la casse du moteur.
    La tête du piston présente des traces d’érosion.
    La tête du piston comporte des points de fusion (Fig. 1)

    (fig.1)


    – allant jusqu’à
    la fusion complète (Fig. 2).

    (fig.2)


    Dans le cas le plus défavorable le piston est grippé sur toute sa
    longueur et tout le pourtour.
    Le piston est percé.

    CAUSES

    Ce dommage résulte d’une surcharge thermique du piston. On distingue
    deux causes possibles avec des aspects différents :
    Dysfonctionnement du processus de combustion :
    Cette panne est diagnostiquée à partir des caractéristiques suivantes :
    Les bords de la chambre de combustion sont « grignotés ».
    Les injecteurs sont mal réglés au niveau du jet.
    La pression d’injection et le débit des injecteurs sont mal réglés.
    Le cordon de feu présente des traces de grippage en direction de
    l’axe du piston.

    Le dysfonctionnement du processus de combustion peut avoir différentes
    origines :
    Le mélange air / carburant dans chambre de combustion est trop riche
    car :
    – L’admission d’air est réduite, le filtre à air étant par exemple bouché.
    – Le débit d’injection est mal réglé.
    – Le début d’injection est mal réglé.
    – L’aiguille d’injecteur est bloquée ou coulisse difficilement.
    – Le système des gaz d’échappement est bouché.

    Il y a un retard à l’allumage et des ratés d’allumage pour les raisons
    suivantes :
    – L’on a choisi un mauvais carburant, par exemple du carburant avec
    indice de cétane trop faible, ou encore de l’essence dans un moteur
    diesel.
    – Les soupapes ne sont pas étanches, d’où des pertes de compression
    – L’espace neutre est trop important, d’où une compression trop faible.
    – Le préchauffage de l’air est défaillant (en particulier par temps très froid)

    Surchauffe de la tête du piston :

    Elle est reconnaissable aux détails suivants :
    *La chambre de combustion n’est pas détériorée.
    *L’on constate une bonne répartition du jet de carburant sur la tête du
    piston.
    *La température trop élevée au niveau de la tête du piston peut provenir :
    *Du gicleur d’huile de refroidissement déformé, arraché ou qui n’est
    pas monté (erreur de montage).
    *D’un trop long intervalle de vidange d’huile. Dans ce cas, il y un risque
    de polymérisation de l’huile moteur ce qui peut conduire à boucher
    le gicleur d’huile de refroidissement, et cela particulièrement avec les
    carburants bio comme l’huile de colza ou de soja.
    *De corps étrangers tels que matière d’étanchéité ou autres entravant
    la circulation dans le circuit d’huile.

    REMEDE/PREVENTION

    *Il faut régler le volume et le calage d’injection selon les indications du
    constructeur.
    *Il faut vérifier l’étanchéité, la pression d’injection et la forme du jet de
    carburant.
    *Lors du montage des buses d’huile de refroidissement, il faut s’assu-
    rer de leur bonne orientation.
    *Il faut vérifier le fonctionnement correct du régulateur de pression.
    *En cas de fonctionnement du moteur avec des carburants bio, il faut ré-
    duire de façon sensible les intervalles de vidange d’huile.
    *Il faut nettoyer soigneusement les canaux d’huile du bloc moteur, du vi-
    lebrequin et de la culasse.


      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 14:41